TOP 

VIETNAM : GASTRONOMIE ET FRAICHEUR

J’ai rarement eu l’occasion d’apprécier une gastronomie aussi légère et variée que celle du Vietnam où se côtoient deux tendances, celle du nord, inspirée par la terre et celle du sud plus portée vers la mer.

Une cuisine, essentiellement de rue, comme l’atteste les nombreux stands ambulants, qui donne la priorité aux ingrédients frais et aux herbes aromatiques. Les vietnamiens ont pour habitude de manger toute la journée, il est possible de les imiter pour 15 000 Dongs soit environ 50 centimes d’euros ! Le tout agrémenté de Saigon Beer !

Parfois trop souvent cantonné au Pho, la soupe traditionnelle de boeuf ou de poulet, cette gastronomie regorge pourtant de plats plus savoureux les uns que les autres.

Le must, les très nombreux pâtés impériaux, différents d’un restaurant à l’autre avec une mention spéciale à ceux du Restaurant Hua Tuc, et notamment les Bò lá lot, constitués de nouilles de riz, de bœuf mariné et de feuilles de betel.

Grande découverte en ce qui concerne, celle des herbes aromatiques qui relèvent les soupes, nems et autres Banh Mi, petit listing non exhaustif :

-       Betel, historiquement chiqué, il se marie très bien au bœuf

-       Perilla ou shiso, au goût poivré délicat

-       Coriandre, relevant de son amertume diverses préparations

-       Basilic Thaï, tout en fraicheur

-       Feuille de sésame, particulièrement appréciée dans les Pho

-       Menthe poivrée, en accompagnement des pâtés impériaux

 

Plus de détails à venir dans le carnet d’adresses sur Hô Chi Minh !