TOP 

Toute l'actualité

LE TERROIR DE FULLY

Promenade en Valais suisse pour cette 3ème édition du Printemps de la Petite Arvine.

L’occasion de parcourir de nouveau ce très beau terroir, petite synthèse.

Le Valais est d’un point de vue topographique, un véritable canyon. Les parcelles plantées en Petite Arvine, le cépage emblématique de la région, sont le plus souvent orientées plein sud, permettant ainsi de conserver celle face au nord pour les cépages Pinot Noir et Gamay Noir afin de conserver de la fraicheur dans les vins.

Le Valais est une région chaude où le stress hydrique est omniprésent, les vignes ont besoin d’être irriguées pratiquement à chaque millésime.

Au total 27 cépages sont autorisés, mais sur les 6000ha en production le Pinot Noir à lui seul 30% des plantations.

Le terroir de Fully est à dominante de granites et de gneiss, la pente est parfois très importante comme à la Combe d’Enfer.

Le millésime 2017, dégusté lors du Printemps de la Petite Arvine est plein de promesses tant au niveau de la qualité que de la quantité. Mention très bien aux Petites Arvines de Gérard Dorsaz, adepte du caillé (ie léger flétrissage permettant une plus grande complexité aromatique) et à celles sur Calcaire de Alexandre Deletraz de la Cave des Amandiers.

Vignerons présents au Printemps de la Petite Arvine 2018 :

-       Marie-Thérèze Chappaz

-       Benoit Dorsaz

-       Phillipe et Véronique Mettaz

-       André et Joël Roduit

-       Mathilde Roux

-       Alexandre Deletraz

-       Gérard Dorsaz

-       Yvon et Claudine Roduit

-       Henri Valloton

 

Deux belles adresses pour conclure :

- Les asperges de Saillons et d’Ardon en saison sont à gouter absolument

- L’Hôtel des Bains à Saillons constitue une étape valaisanne très agréable.

 

LES VINS DE NOUVELLE ÉCOSSE

 

Dans la continuité du Meilleur Sommelier des Amériques, excursion en Nouvelle-Écosse, à la pointe est du Continent américain.

Une région qui vient tout juste d’apparaître sur les radars viticoles, en effet même si les premières plantations date de 1611, la majorité des domaines ne sont que très récents.

Au total 19 propriétés se partagent les 260ha en production.

D’un point de vue ampélographique, l’originalité tient à la multitude d’hybrides cultivés ici. Ils produisent de très nombreuses cuvées en 2018 et construisent d’ores et déjà l’identité future de la Nouvelle-Écosse.

Il faudra néanmoins veiller à ne conserver que les plus pertinents d’un point de vue qualitatif, à l’instar de l’Acadie ou du New York Muscat.

Liste non exhaustive des hybrides cultivés en Nouvelle-Écosse :

-       Lucie Kulhman

-       Geisenheim 318

-       Traminette

-       Marquette

-       New York Muscat

-       Vidal

-       Acadie

Le vignoble est réparti en cinq régions qui ont pour point commun une forte influence maritime ; aucun plant de vigne ne se situe à plus de 60km de l’Océan :

-       South Shore

-       Avon River Valley

-       Annapolis Valley constituée de la Gasperau Valley et de la Bear River Valley. C’est la région au plus fort potentiel oeno-touristique

-       Malagasch Penninsula, où furent planter les premières vignes

-       Cape Breton

 D’un point de vue du stylistique, les effervescents sont très populaires. Dans un avenir proche, il faudra également surveiller l’évolution du Pinot Noir ainsi que le développement de l’agriculture biologique qui à déjà de nombreux adeptes.

Les Domaines leader en terme de qualité sont Lightfoot & Wolfville, Blomidon Estate et Benjamin Bridge.

Une région à suivre attentivement !

QUERCUS SUBER

J'ai beau être sommelier depuis 15 ans, mes seuls voyages au Portugal ont toujours eu pour objectif d'aller déguster du Touriga Nacional ou du Baga !

Il aura fallu cette initiative de la filière liège début juillet pour découvrir le quercus suber : de sa récolte jusqu'à la conception des différents types de bouchons, en passant par les multiples opérations qui permettent son élasticité.

D'autres types de quercus peuvent également être utilisés : Quercus cerris, quercus trojana et macroleptis quercus par exemple.

Une immersion passionnante au coeur d'une industrie qui reste très artisanale mais qui a revue qualitativement à la hausse la totalité de sa production depuis environ 15 ans, pour répondre notamment à la concurrence accrue des capsules à vis.

Quelques chiffres sur cette filière :

- 100 000 tonnes de liège récoltées par an

- Le Portugal représente 33% de la superficie mondiale

- La récolte a lieu tous les 9 ans

- un chêne liège peut vivre jusqu'à 200 ans avec un pic qualitatif de production vers 80/90 ans

- une suberaie naturelle ne compte que 50 arbres à l'hectare en moyenne.

 

 

 

 

MEILLEUR SOMMELIER DES AMÉRIQUES 2018

Fin mai 2018, voyage à Montréal pour assister avec David Biraud, candidat français au prochain Meilleur Sommelier du Monde au sacre de Pier-Alexis Soulière.

Une finale de très haut niveau avec trois prétendants au titre de Meilleur Sommelier des Amériques 2018 qu'il a été difficile à départager du point de vue du public. Profites en bien Pier-Alexis et see you soon ;)

Petit topo sur la région de Nouvelle-Écosse où nous avons poursuivi notre voyage très prochainement.... 

Résultat du Best Sommelier of Americas 2018 :

- 1er : Pier-Alexis Soulière/CANADA

- 2nd : Martin Bruno/ARGENTINA

- 3rd : Carl Villeneuve Lepage/CANADA

Pour plus d'informations, c'est ici 

BALADE EN VALLÉE DU RHÔNE #3

Prendre le pouls d’une région suite aux vendanges reste un privilège pour un sommelier !

Compte rendu de cette dégustation en Vallée du Rhône nord début novembre.

Pour ce millésime 2017, focus sur trois domaines.

Le premier, le Domaine Gaylord Machon à Beaumont-Monteux, une jeune pousse qui possède 8,5ha de vignes. Énorme potentiel ici, les vins se rapproche pour le moment en style au grand et talentueux voisin, David Reynaud.

Seconde visite, chez Jean-François Jacouton, également un tout jeune domaine, puisque Jean-François vient de s’installer sur les hauteurs de Ozon. Son vignoble se situe à quelques kilomètres de là, avec notamment de très belles parcelles en AOP Saint-Joseph autour du village de Vion. A suivre.

La troisième visite s’est faite au Domaine Monnier-Pérréol à Saint-Désirat.

Ici, en plus de l’immense raffinement des cuvées dégustées, un style de syrah infusée et précis, la discussion avec Jean-Pierre et Samuel est toujours passionnante. Thème du jour : l’électro-culture !

Apprendre quotidiennement ou l’importance du contact avec les vignerons.

Côté millésime, 2017 se rapproche pour le moment du profil des 2015. C’est un millésime qui aura surtout été particulier jusque dans ses fermentations qui n’étaient pas terminées début novembre. Les quantités sont moindres qu’en 2016, le manque d’eau a fait chuté les rendements.

Un noter également que 2016 est d’ores et déjà impressionnant d’équilibre. L’un des meilleurs récemment dégusté.

La Vallée du Rhône n’a jamais été aussi dynamique !

Vive la Syrah !

Best cuvées :

- Crozes Hermitage Blanc Domaine Gaylord Machon 2016

- Saint-Joseph Rouge Pierres d’Iserand Domaine Jacouton 2015

- Saint-Joseph Rouge Terres Blanches Domaine Monnier 2015

Page 1 sur 14