TOP 

Conseil 3

L'odorat dans tous ses états - Conférence Juin 2018

Quelques grandes lignes qui permettent de mieux comprendre cet organe qu’est le nez, extraites d’une conférence animée par le Professeur Jean Claude Pernollet à la Maison des Canadiens à Paris. 

-       L’étude de l’odorat est très récente et ce sont les travaux de Linda Buck et de Richard Axel récompensés par un Prix Nobel en 2004 qui ont vraiment permis de mieux comprendre son fonctionnement

-       Les neurones olfactifs sont les seuls neurones du corps humain à se renouveler, car se sont les seuls situés en dehors du cortex. Ils ont une durée de vie de trois semaines environ

-       Seulement 15% des français sont en mesure de reconnaître le glutamate, marqueur de la famille aromatique Umami

-       Seules les paires de gènes 20 et 23 ne possèdent pas de récepteurs olfactifs, ie que les capacités de l’odorat sont identiques chez l’homme et la femme.

-       Chaque individu possède en moyenne 347 récepteurs olfactifs

-       Nous possédons tous deux bulbes olfactifs

-       A un récepteur olfactif correspondent plusieurs molécules odorantes qui se fixent à lui grâce à leur odoroles

-       Le vétiver à été la 1ère molécule olfactive de synthèse : crée en 1925 pour le parfum Chanel n°5

-       D’un point de vue physiologique : il y a prédominance générale de la vue sur les autres sens, même si physiologiquement la vue est apparue après l’odorat